Raphaël Dallaporta, Prix Niépce 2019

Raphaël Dallaporta, esthétique de la rigueur

Le Prix Niépce 2019 Gens d’images est attribué à Raphaël Dallaporta

Raphaël Dallaporta qui allie rigueur documentaire et scientifique à une esthétique minimaliste et disruptive remporte le Prix Niépce. 

raphael-dallaporta_prix-niepce_chauvet_photography

Raphaël Dallaporta, né en 1980, élabore une œuvre saluée par la critique pour la rigueur de ses protocoles de prises de vues, sa conviction documentaire et la pertinence de ses installations dans lesquelles s’établissent des connexions insolites entre histoire, science, art et technologie. Ses projets de long terme, couvrent un large champ des préoccupations humaines. Il a travaillé en étroite collaboration avec des démineurs (Antipersonnel), des juristes (Esclavage domestique), des médecins légistes (Fragile) et plus récemment les archéologues (Ruins). Chacun de ses projets, cherchant à rendre visibles des phénomènes, objets ou territoires, respectivement cachés, tabous ou inaccessibles sont finalisés par une publication monographique. Raphaël Dallaporta fonde sa démarche sur une approche scientifique afin d’interroger d’abord l’empathie qu’engendrent des sujets de société, et de jouer avec les statuts souvent variées d’une image photographique. Toute son œuvre suit un mouvement qui extrait la photographie de sa condition documentaire pour convoquer une vision symbolique. Lauréat de l’ICP Infinity Award 2010 à NewYork et du Paul Huf Award 2011 du Foam à Amsterdam. Après avoir été pensionnaire à l’Académie de France à Rome - Villa Médicis en 2014-2015, il réalise le projet Chauvet-Pont d’Arc, l’inappropriable, publié en 2016, aux éditions Xavier Barral et exposé à Kyoto au Japon et au Centquatre-Paris.
La candidature de Raphaël Dallaporta était parrainée par Gabriel Bauret, commissaire d’exposition.
Le jury, présidé par Héloïse Conésa, conservatrice pour la photographie contemporaine au département des Estampes et de la photographie, accueilli à la Bibliothèque nationale de France, a délibéré lundi 20 mai 2019. Il était composé de personnalités appartenant aux diverses professions impliquées dans la réalisation, la production, la critique et l’édition de photographies.
La proclamation du Prix Niépce a eu lieu mercredi 22 mai 2019, dans le Salon d’honneur de la Bibliothèque nationale de France, rue de Richelieu.

Le Prix Niépce Gens d’images :

Gens d’images • 13 rue Delambre, 75014 Paris • ma[email protected] • www.gensdimages.com
Créé en 1955 par Albert Plécy, Le Prix Niépce Gens d’images est le premier prix de photographie professionnelle créé en France. Le double objectif de son fondateur était de sortir les photographes de l’anonymat et de les aider à déployer leur influence auprès du grand public au travers de la presse et de l’édition, notamment. Le Prix Niépce distingue chaque année le travail d’un photographe confirmé, agé de moins de 50 ans, français ou résidant en France depuis plus de trois ans. Il est soutenu par la Bibliothèque nationale de France et placé sous le patronage du ministère de la Culture. Depuis 2016, il bénéficie du mécénat de Picto Foundation qui récompense le lauréat d’une dotation de 10 000 € en numéraire et en compétences. En 2019, la dotation du prix se complète du soutien de The Eyes Publishing qui éditera un livre d’artiste à 300 ex. et de l’ADAGP qui offre 6 000 € au lauréat et 4 000€ consacrés à l’organisation du Prix et à sa communication. Le lauréat bénéficiera également d’une présentation de son travail lors d’un Atelier Gens d’Images, d’une exposition à la Galerie Dityvon de l’université d’Angers en janvier 2020 et d’une acquisition de ses oeuvres par la Bibliothèque nationale de France.

Prix Niépce 2019 décerné par Gens d’Images

Raphaël Dallaporta, oeuvres (sélection)

Share This